L’Inde devrait manquer ses objectifs de désinvestissement de plus de la moitié cette année – sources -Le 24 novembre 2023 à 06:32

L’Inde devrait manquer ses objectifs de désinvestissement de plus de la moitié cette année – sources -Le 24 novembre 2023 à 06:32

L’Inde aura du mal à réunir ne serait-ce que la moitié du produit qu’elle avait prévu de tirer des ventes planifiées d’entreprises publiques cette année et manquera ses objectifs de désinvestissement pour la cinquième année consécutive, selon des sources, alors que les élections modifient les priorités du gouvernement.

Le gouvernement pourrait manquer son objectif de désinvestissement de 300 milliards de roupies en 2023/24, ont déclaré deux sources gouvernementales à Reuters. New Delhi s’était fixé un objectif de 510 milliards de roupies provenant du produit des cessions pour l’exercice fiscal en cours qui se termine en mars 2024.

En 2023/24, environ 300 milliards de roupies de l’objectif de 510 milliards de roupies étaient attendus grâce à la vente de participations dans IDBI Bank et à la privatisation de l’entreprise publique NMDC Steel.

Toutefois, des retards dans l’approbation des acheteurs intéressés par IDBI par la Reserve Bank of India, l’autorité de régulation bancaire, ont allongé le calendrier des ventes au-delà des élections fédérales de 2024.

La vente de NMDC Steel ne sera pas conclue cette année en raison des élections au niveau des États et des élections fédérales de l’été prochain. L’usine principale de la société se trouve dans l’État de Chhattisgarh, riche en minerais, où elle est un employeur important et où les syndicats ont protesté contre la vente.

Bien qu’elle puisse encore réaliser quelques petites cessions au cours de l’exercice actuel, elle serait encore loin d’avoir atteint la moitié de son objectif global.

Depuis 2019, le gouvernement du Premier ministre Narendra Modi n’a pas été en mesure de mener à bien ses projets de vente d’entreprises dans une série de secteurs, dont l’acier, les engrais, le pétrole et le gaz, en raison de problèmes tels que la propriété foncière et l’opposition des syndicats.

Le ministère des finances n’a pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.

« Aucune privatisation n’aura lieu au cours de ce mandat du gouvernement », a déclaré Subhash Chandra Garg, ancien secrétaire fédéral aux finances. « Oubliez les désinvestissements et les privatisations pour les six prochains mois en raison du manque d’intérêt politique pour la politique de privatisation.

Depuis le début de l’année, le gouvernement a reçu 80 milliards de roupies grâce aux ventes de participations, selon les données du gouvernement. Une partie de l’écart par rapport à l’objectif de l’année en cours sera compensée par l’augmentation des dividendes versés par les entreprises publiques au gouvernement, a déclaré la première source.

Des bénéfices importants et une demande stable ont permis à ces entreprises de verser des dividendes plus élevés.

Le gouvernement espère dépasser son objectif de 430 milliards de roupies en matière de dividendes et a reçu jusqu’à présent 203 milliards de roupies de la part des entreprises publiques.

« Tant que le gouvernement atteint ses objectifs budgétaires et qu’il n’y a pas de déficit, il n’y a pas de problème à ne pas atteindre les objectifs de désinvestissement », a déclaré Rahul Bajoria, économiste à la Barclays Investment Bank.

Les retards de privatisation n’auront pas d’incidence sur l’objectif de déficit budgétaire de 5,9 % du PIB fixé par le gouvernement, a déclaré un troisième responsable gouvernemental.

Le gouvernement n’a réussi à vendre que des participations minoritaires dans cinq de ses entreprises par le biais d’offres de vente sur les marchés boursiers, bien que les marchés indiens aient atteint des sommets cette année. L’indice des entreprises publiques a atteint le niveau record de 13 242 le 16 novembre.

($1 = 83,2440 Indiese roepee)

Hierdie artikel het eerste verskyn op https://www.zonebourse.com/cours/action/NMDC-STEEL-LIMITED-151016180/actualite/L-Inde-devrait-manquer-ses-objectifs-de-desinvestissement-de-plus-de-la-moitie-cette-annee-sour-45430017/


.